Pas de politique pour les J.O.

Logo des J.O. de BeijingDécidément, j’ai l’art de revenir sur des sujets déjà abordés 🙂

Je reviens donc sur l’apolitisation (la politisation ?) des J.O. de 北京.

Il paraît donc que les JO et la politique doivent être séparés, qu’il ne faut surtout pas les mêler. Ah ! Que penser du parcours de la flamme en Chine (中国) ?

Ainsi donc, la flamme passe par quelques lieux prestigieux de Chine : 韶山 (Shaoshan), 广安 (Guang’an), 鸡西 (Jixi). La ville natale de Mao Zedong, de Deng Xiaoping, de Hu Jintao (actuel président). Mais aussi la ville natale de Jiāng Zémín.

Mais, bizarrement, elle ne passe pas par la ville natale de 秦始皇帝 (Qin Shi Huangdi), premier empereur de la dynastie Qin, d’où vient le mot Chine ; ou de 溥儀 (Puyi) le dernier empereur. On n’encense que le parti communiste.

Bref, absolument rien de politique dans les JO.

Partager
Ce contenu a été publié dans Billets d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Pas de politique pour les J.O.

  1. jbj dit :

    Les pays Communistes pensent toujours que le système qu’ils prônent est le meilleur. Mais au fond, nous autres Européens, ne sommes nous pas aussi un peu (beaucoup?) comme ça?

  2. herisson dit :

    Ah mais, ce n’est pas le point que je voulais soulever.
    On a d’un côté le gouvernement chinois qui crie à qui veut bien l’entendre que les JO ne sont pas politiques. On a le CIO qui défend le même point de vue.
    Ensemble, ils n’ont pas arrêté de le faire savoir à chaque protestation à propos des JO de pékin.
    Et là, vlan !, la flamme suit un parcours manifestement politique.
    Il n’y aurait pas une petit contradiction ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.