Le créationnisme a encore de beaux jours devant lui !

Pastafarisme (image sur Wikipedia)

Après avoir lu un article dans Le Soir, je ne peux pas m’empêcher d’y aller de mon petit avis.

Et surtout, de rappeler que le créationnisme n’est pas une théorie scientifique. Voyons pourquoi :

Tout d’abord, pour qu’une théorie soit scientifique, il faut qu’elle soit falsifiable (au sens de Popper), en d’autres mots, il faut que l’on puisse décider que la théorie est fausse. En effet, des centaines de faits appuyants une théorie la confortent mais ne la rendent pas « vraie » tandis qu’un seul contre exemple la réfute. Par exemple, ne voir que des cygnes blancs ne permet pas d’affirmer avec une absolue certitude que tous les cygnes sont blancs ; alors que voir un cygne noir permet d’infirmer cette hypothèse. Or, le créationnisme pose comme base qu’un Dieu (ou une Intelligence) existe. Difficile à réfuter !

Prenons un exemple de théories falsifiable : la théorie du Big Bang et la théorie de la création continue. Elles sont toutes deux des théories falsiables dans le sens où elles font des prédictions que l’observation de l’Univers permet de vérifier. Le fond diffus cosmologique pour le Big Bang et qui est absent de la création continue, par exemple. Ce qui permet de les réfuter.

Entendons nous bien sur la réfutation, si une théorie échoue cela ne signifie pas forcément qu’elle est à jeter complètement (comme on l’annonce régulièrement à propos du Big Bang) mais parfois qu’elle est juste à compléter.

Ensuite, les créationnistes se servent souvent de fautes de logique (souvent difficiles à déceler), de tri des faits (on garde ceux qui nous arrangent et on oublie les autres), de désinformation et manipulation (on prend un détail de discorde de la communauté scientifique, on la sort de son contexte et on l’amplifie en oubliant de mentionner que le problème est réglé) et, finalement, de fraudes (on fabrique les faits).

De l’aveu même de ses fondateurs, le créationnisme « scientifique » est un moyen politique et religieux. On se sert d’un verni de science dans un but purement politique, là où la science n’a plus sa place.

Partager
Ce contenu a été publié dans Billets d'humeur, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le créationnisme a encore de beaux jours devant lui !

  1. Manu dit :

    Et dire que c’est enseigné dans certaines écoles américaines !!!

  2. herisson dit :

    Ça l’est de manière sporadique, dans les écoles publiques s’entend. Régulièrement des décisions de justice l’interdisent car la loi étasuniennes n’autorise pas l’enseignement de la religion dans les écoles publiques.
    Dans les écoles privées, c’est autre chose 😐

  3. jbj dit :

    Ah, les écoles privées…C’est un peu la porte ouverte à tout et n’importe quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.